Un film contre les discriminations

LE PROJET

Génèse 

Étant amenée à intervenir régulièrement dans les milieux scolaires et médico-sociaux, l’association OriZon a pour projet la réalisation d’un court-métrage. Cet objet portant sur les discriminations homophobes et les spécificités locales de celles-ci servira de support à la discussion lors de leurs interventions.

L’association répond donc à l’appel à projet de RÉALIZ (soutenant les initiatives solidaires, sociales, éducatives et culturelles dans les DOM-TOM) qui aura une réponse positive par un soutien financier du projet.

Fort de ce premier soutien, OriZon, propose alors à la Compagnie Aberash (déjà en lien sur des projets précédents) l’écriture, la réalisation et la production de ce court-métrage.

Pitch 

Maël, 16 ans, découvre son désir pour les hommes entre une famille violente, une foi ébranlée et une narratrice omniprésente. Il partira à la rencontre de son désir par un voyage aux quatre coins de l’île.

Intentions

Écriture 

« Au départ, j’écris pour des fonnkèr et des pièces de théâtre. J’ai eu une réelle excitation à l’idée d’écrire pour la première fois un scénario. Lorsqu’OriZon m’a fait part de ce projet plusieurs choses m’ont parus pertinentes dans la conception et l’écriture de cette histoire :

– la langue créole;

– les figures familiales représentées par une mère seule, un père absent et des cousins au lien fort;

– l’initiation du personnage principal à travers l’île

– ainsi que l’empowerment suscité par ce personnage principal.

Je souhaitais écrire une histoire à la limite de la réalité. Où l’onirisme de l’île, de ses paysages, de ses recoins et de ses piliers nous fassent douter chaque seconde. Est-ce réel ou pas ? Est-ce un rêve ou pas ?

Pour m’aider dans cette quête de la limite du réel, j’ai écris la partition d’une  narratrice. C’est cette voix qui nous fera douter, par ses craintes et ses engagements, de la limite du réel et du rêve. » Marcelino MEDUSE

 

Extrait du scénario original :

 

 

Traduction du dialogue : 

 

Réalisation 

« Lorsqu’on m’a proposé de réaliser, j’ai immédiatement sauté sur l’occasion. C’était LE projet que j’attendais. Faire un film sur un sujet aussi intéressant. Faire partie d’une équipe de tournage avec un potentiel aussi incroyable… On ne refuse pas ce genre d’aventure.

Ce court-métrage raconte le parcours initiatique turbulent d’un jeune réunionnais tiraillé entre sa culture, sa religion et son identité sexuel.

« Demavouz mon kor », se veut comme une œuvre sensible, sensationnelle, proche des corps et des émotions. Peignant un portrait réaliste et unique du paysage local. S’inspirant d’une prise de vue de James Ward Byrkit dans Cohérence, de l’esthétique de montage grandiose de Terrence Malick  et de la poésie graphique de Alejandro González Iñárritu. Durant ce film, un vrai travail de lumière sera nécessaire pour créer une ambiance singulière en résonance avec la bande sonore authentique et locale.

Né ici, je sais que le cinéma réunionnais à plus que besoin aujourd’hui, de se définir lui même. Avec ses codes, son caractère, son langage et son identité propre. Intense, un peu comme son île, ce film, fait partie de la genèse de ce jeune cinéma réunionnais auquel il faut croire. » Aloïs Fructus.

 

 

 

Musique 

Concernant la bande-originale du film, nous sommes en étroite collaboration avec Marie Lanfroy (groupe Saodaj’) pour l’écriture et la composition de chants inédits.

L’ÉQUIPE  

Technique 

Réalisation : Aloïs Fructus

Scénario : Marcelino Méduse

Caméraman : Majid Rivière

Chef drone + assistant réalisateur : Dayalan Souprayenmestry

Direction d’acteur : Fany Turpin

Scripte : Elisa Genevey

Chef lumière : Thomas Attila

Ingénieur son : Antoine Guilloux

Assistant son : Théo Lucas

Maquillage : Adèle Almar

Communication : Guillaume Nativel

Casting 

MaëlStan Mitridate

Delphine, Maëlle Richand

Nicole, Delixia Perrine

Nicolas, en cours de distribution

Florent, en cours de distribution

Objet du désir, Bastien Fourmy

Narratrice, Marie Lanfroy